Le formateur et l’escape game

Article écrit par Mélanie Fenaert
le 17 avril 2019
Ressource : Le mémoire en PDF

Les escape games pédagogiques ont fait leur apparition en 2015 - du moins à ma connaissance - et de plus en plus de formateurs d’enseignants s’appuient sur cette modalité de jeu dans leurs stages et formations (sur les outils numériques, les diverses formes de pédagogie, la pensée informatique... ou tout simplement des formations sur les escape games !). Le jeu d’évasion éducatif s’inscrit ainsi dans la longue histoire du jeu dans les apprentissages et en formation d’adultes, avec cependant des spécificités.

Ainsi, ces formateurs semblent s’être emparés de ce loisir pour en faire un outil de formation… Mais qui sont-ils ? De quelle manière et dans quels objectifs se sont-ils saisis de cette nouvelle modalité ?

Des constats et questionnements qui m’ont amenée à formuler la problématique de mon travail de recherche dans le cadre de l’épreuve du CAFFA [1] :

Quel est le cheminement d’un formateur de formateur et comment s’est-il formé aux escape games pédagogiques au regard de son expérience ?
Pourquoi a-t-il fait le choix d’une modalité de jeu de formation incluant un jeu d’évasion ?

JPEG - 29.8 ko

Mes hypothèses tablaient sur un goût pour les pratiques et technologies récentes, une perception fine des potentialités et limites pédagogiques d’une pratique même encore hors champ de la formation et de l’éducation, une formation en autodidacte à l’escape game éducatif, et un fort appui sur sa propre expérience avec une intégration de l’erreur dans ce processus.

Neuf formateurs et formatrices d’enseignants m’ont fait l’honneur de répondre positivement à ma demande d’entretien, et je les en remercie chaleureusement ainsi que les personnes qui nous ont mis en contact.

PNG - 53.5 ko

Des (très !) nombreuses pages de transcription de ces entrevues m’est apparue toute la richesse et la diversité de leurs profils et parcours. Leurs personnalités et expériences rejaillissent sur la manière dont ils se sont emparés de ce nouvel outil et l’ont intégré à leurs pratiques.

Tous n’envisagent pas l’escape game selon les mêmes objectifs, qui sont parfois multiples : sensibilisation au thème de la formation, brise-glace géant, mise en activité immédiate, cohésion d’un groupe... Un constat unanime cependant : cette modalité de jeu, c’est une énorme dose de plaisir et de motivation, pour les joueurs comme pour leur formateur-game master ! La partie création n’est pas en reste, notamment quand elle implique une équipe : la créativité collective est une expérience hautement satisfaisante, malgré le temps souvent long qui doit y être consacré.

En débutant ces recherches, j’étais en quête du formateur, et c’est en fait trois « catégories », trois idéaux-types qui se sont dessinés progressivement sous mes yeux. J’ai nommé ces ensembles : les Précurseurs, les Adaptateurs et les Réinvestisseurs. Il ne s’agit pas d’une hiérarchie mais bien de différents profils définis à un instant t, un formateur pouvant très bien au fil de sa carrière et selon les formations adopter des profils différents. Moi-même je me retrouve dans chacun des trois, selon les différentes formations que j’ai menées.

PNG - 36.1 ko

Je vous laisse explorer ces personnalités en quête de modalités de formation efficientes, d’engagement des collègues qu’ils forment, de plaisir au service des apprentissages mais aussi de leur propre motivation. Des individus qui savent se remettre en question et s’interrogent aussi, notamment sur l’évaluation de leurs dispositifs de formation. Bonne lecture !

[1Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Formateur Académique