Réussir son escape game

Article écrit par Patrice Nadam
Première mise en ligne le 16 août 2017

Concevoir un escape game, ce n’est pas uniquement créer une série d’énigmes, c’est aussi penser à son organisation et sa scénarisation pour plonger les participants dans votre univers et les inciter à collaborer entre eux.

Les étapes indispensables

  • Définir l’objectif pédagogique et le contenu (pluri)disciplinaire.
  • Déterminer le début et la fin du scénario.
  • Concevoir les énigmes : le principe – la solution – leur imbrication.
  • Réaliser chaque énigme et anticiper les coups de pouce associés.
  • Tester : l’ergonomie, le scénario, les énigmes, les erreurs possibles → Rectifier.
  • Anticiper la remise à zéro de l’escape game.

Quelques conseils

  • Définir l’objectif visé en tenant compte du public, du type d’escape game (révision / découverte / consolidation / cohésion / ludique) et des notions à dégager.
  • Déterminer la durée envisagée et l’effectif par session.
  • Trouver un (bon) scénario : pourquoi sont-ils enfermés ? Que cherchent-ils ? Que leur arrive-t-il en cas d’échec ?
  • Créer des émotions, sources de souvenir : stress, peur, joie, dégoût…
  • Penser à l’espace de jeu : sa taille, sa décoration, les détails qui le composent.
  • Générer des effets spéciaux : sonores, visuels (lumineux), maquillage, numérique (réalité augmentée)…
  • Choisir les objets : leur prix, leur nombre, leur solidité, leur étiquetage (parasite/jeux).
  • Inventer les énigmes : varier, surprendre, cacher, combiner (les objets, les énigmes, les joueurs)
  • Produire un fil conducteur non linéaire.
  • Créer des niveaux : pièces différentes, objets / énigmes imbriquées, check-list…

Le document LES SECRETS D’UN ESCAPE GAME RÉUSSI détaille les conseils pour réussir un escape game pédagogique. Il a été rédigé après une année d’expérimentation avec ENIGMA et est inspiré du site Gus and Co.