Doctor Love & Mister Ken

Auteur du jeu : Patrice Nadam
Toute ressemblance avec...

Cet escape game virtuel est lié à la crise de la Covid. En effet, l’impossibilité d’assurer en présentiel les formations sur les jeux d’évasion pédagogiques nous a contraints à métamorphoser le stage initial. Quatre demi-journées à distance ont été proposées, avec pour objectif la création d’un escape game virtuel grâce à l’outil en ligne Genially.

Il nous a alors paru nécessaire de proposer aux stagiaires de jouer un escape game qui allait servir d’exemple, tout en faisant office de brise-glace.

Jouable en ligne à plusieurs, il devait reprendre l’ensemble des caractéristiques des jeux d’évasion afin de pouvoir les analyser lors du débriefing. De format court (une trentaine de minutes), il devait être le plus immersif possible et montrer l’éventail actuel des fonctionnalités de Genially en exploitant notamment quelques-unes des extensions développées par S’CAPE.

Un scénario justifiant les énigmes

L’idée du scénario est antérieure au premier confinement. Inspiré du film Docteur Jerry et Mister Love que j’avais revu peu de temps auparavant, il était destiné à un jeu réel pour lequel le game master, présent dans la salle, jouait un rôle important dans l’histoire et dont les joueurs devaient se méfier...
Si ce double-jeu du game master a été abandonné pour la version virtuelle, l’intrigue générale a été conservée, mélangeant un peu les noms des personnages pour les besoins du jeu de mots. Doctor Love & Mister Ken était né !

PNG - 301 ko

Dès le début du jeu, les joueurs savent qu’ils cherchent ce qui est arrivé au Dr Love. Mais c’est en jouant qu’ils découvriront la quête réelle. Même s’il suffit de cliquer sur le téléviseur pour obtenir les explications du Professeur, certaines équipes ont mis plusieurs minutes avant de comprendre ce que devaient leur apporter les énigmes. Les rares indices glissés dans le décor (un cadre photo, un post-it…) ont alors joué leur rôle. Je pense d’ailleurs à les multiplier et à cacher davantage le message initial du Dr Love dans une future version longue du jeu.

La quête, à savoir la recherche d’un antidote, est un scénario assez classique facilement transposable à d’autres situations (empoisonnement, attaque de zombies…). La métamorphose et le transfert d’identité du personnage justifie ici qu’il ait créé des énigmes et laissé des indices afin que l’on puisse l’aider à l’insu de Mr Ken. Encore faut-il que ce dernier n’essaie pas à son tour de les résoudre… Mais il semble bien trop mythomane et imbu de sa personne pour prêter attention à ces détails.

Le scénario n’est pas qu’un simple prétexte : il donne une cohérence à l’intrigue. Il aurait été possible d’ailleurs de créer davantage d’énigmes en lien avec le dédoublement de la personnalité et la schizophrénie du personnage.

Une immersion assurée par le décor

Le choix du décor constitué de dessins plutôt que de photos a été fait pour différentes raisons.

PNG - 613.1 ko

Tout d’abord, j’adore les œuvres que propose Uplkyak sur Freepik. Libres et gratuites (avec attribution), elles sont suffisamment variées pour créer une atmosphère adaptée aux diverses situations envisageables dans un escape game.

Le format vectoriel (fichiers de type EPS) me permet, de plus, de les transformer rapidement : retrait, ajout, déplacement ou modification d’un objet est un jeu d’enfant [1] ! Ainsi il m’est possible d’isoler un élément de l’image et de l’exporter au format PNG avec un fond transparent et de le rendre déplaçable dans Genially tout en gardant l’intégrité du décor… On peut aussi faire des combinaisons de différentes images pour créer un univers cohérent et harmonieux. Dans Dr Love & Mr Ken, le scénario se déroulant dans la même pièce, il a été nécessaire de modifier l’arrière-plan des quatre scènes principales pour unifier le décor.

PNG - 496.6 ko
PNG - 127.1 ko

L’aspect BD des dessins convient parfaitement au ton volontairement humoristique sans pour autant nuire, je l’espère, à l’immersion des joueurs.

La nécessité des effets sonores

Mettre un fond musical ne se justifiait pas. À la rigueur, j’aurais pu ajouter une ambiance de couloir. Au risque d’avoir une séquence sonore répétitive agaçante, j’ai préféré conserver le silence. Cependant, pour parfaire l’immersion, deux bruitages ont été intégrés : les bulles de la réaction chimique et le grincement mécanique de la porte du casier.

Le discours du Dr Love a été directement enregistré en ligne dans Genially. J’avais prévu initialement de mettre une vidéo, mais il m’a paru plus facile de la remplacer par un gif animé [2] et de l’associer à une voix off. Cela m’a d’ailleurs permis de corriger rapidement l’enregistrement, un élément important ayant été auparavant oublié !

Navigation impossible…

S’il me paraissait indispensable de supprimer le glissement des pages défini par défaut dans Genially, j’aurais aimé utiliser les transitions donnant l’illusion de rotation à l’intérieur d’une pièce. Malheureusement, le sens de rotation dépendant de la position de la diapositive dans la chronologie, il m’a été impossible d’obtenir une navigation cohérente. J’ai donc fait le choix de ne pas définir de transition entre les pages, à part quelques effets zoom.

Pour une navigation plus discrète, et toujours dans le souci d’une meilleure immersion, les flèches n’apparaissent qu’au survol des bordures de l’écran.

Une diversité d’énigmes

Doctor Love et Mister Ken est construit autour de six énigmes afin de pouvoir être joué en une trentaine de minutes. Il fallait cependant veiller à leur diversité en s’appuyant sur la typologie de S’CAPE.

L’énigme de cryptographie est classique et utilise le Morse. C’est pourtant celle qui nécessite généralement le plus l’intervention du game master qui doit guider les joueurs pour comprendre comment le décor permet de transcrire le message. Les indices laissés sont déroutants semble-t-il. En revanche, c’est l’énigme la plus simple à réaliser puisque tout tient en une seule image.

PNG - 36.3 ko

Le code couleur à retrouver grâce aux produits chimiques était initialement plus complexe. J’envisageais de faire retrouver l’ordre grâce à différentes vidéos d’expériences filmées en noir et blanc et dont il fallait retrouver la chronologie. L’imbrication étant suffisante avec des éléments à trois endroits différents, j’ai préféré proposer quelque chose de plus simple.

Le message sibyllin permettant de trouver le mot de passe de l’ordinateur est également facile à mettre en œuvre dans un jeu en ligne. De même, l’énigme avec manipulation est rapidement créée grâce à la fonctionnalité Dessiner sur le Genially.

PNG - 51.9 ko

En revanche, l’énigme avec superposition et du jeu de transparence avec les stores fait appel à une extension spécifiquement créée pour l’occasion. Il fallait que l’on puisse « déplacer » le filtre de page en page. Pour créer les deux éléments superposables, j’ai utilisé un de nos outils, le Breizh et enlevé l’arrière-plan des images obtenues. Je suis assez satisfait du résultat et de l’effet que génère cette énigme sur les joueurs !

Des effets spéciaux

Deux autres extensions sont utilisées dans cet escape game :

Le S’CRAPE, simple à mettre en œuvre, permet de simuler l’effacement du tableau qui engendre chez certains joueurs une réaction d’émerveillement qui me plaît bien.

Le LOCKEEVAR, quant à lui, offre la possibilité de simuler les mécanismes d’ouverture que l’on trouve dans la plupart des escape rooms du commerce. Il me paraissait indispensable d’exploiter cette extension.

Des cadenas

Pas de DND ni de GICODE dans ce Genially, mais deux cadenas de chez Lockee, qui reste pour moi une ressource incontournable pour les escape games, qu’ils soient réels ou en ligne.

De même, la récente fonctionnalité de Genially qui permet de définir un mot de passe sur une page du fichier est un subterfuge élégant et aisé pour mimer l’ouverture d’une session d’ordinateur. Elle trouve donc sa place ici !

Plusieurs versions, un kit complet

Destiné à être joué à plusieurs en ligne, un des joueurs partageant son écran, cet escape game a une structure convergente. Cela permet à chacun de suivre son chemin puis de fournir les indications utiles au groupe pour avancer ensemble. Le maître du jeu guide l’équipe et apporte les coups de pouce nécessaires pour que le jeu soit terminé dans les temps. Dans cette version il n’y a pas de chronomètre. Cela permet également, si on le désire, d’utiliser un minuteur extérieur et de choisir une durée différente de la trentaine de minutes indiquée en début de scénario.

J’ai aussi créé une version chronométrée qui se bloque au bout de 35 minutes si l’antidote n’est pas trouvé. Elle peut servir pour une partie en solo, même si je pense qu’il n’est pas possible de résoudre l’ensemble des énigmes seul en 35 minutes.

JPEG - 188 ko

Dans le kit, vous trouverez un Genially complet pour le débriefing. Il détaille les énigmes et fait le lien avec les conseils pour la création d’un escape game. Deux organigrammes sont proposés : l’un représente uniquement les éléments des énigmes, l’autre indique la localisation des indices. Un dernier diaporama décrit les diapositives du Genially et les outils utilisés pour la création de chacune d’elles. La version réutilisable du jeu n’est pas publique mais, par simple mail, vous pouvez me contacter et m’en demander le partage.

[1Encore faut-il avoir un logiciel adéquat tel qu’Adobe Illustrator.

[2La création du gif a nécessité une succession d’étapes : prise d’un selfie légèrement retouché avec Photoshop, puis transformé avec la version en ligne de ToonMe. L’animation a été générée avec l’application Xpression. La vidéo obtenue a été ensuite transformée en gif par l’intermédiaire de Format Factory. La dégradation de l’image me convenait parfaitement.

Article écrit par  Patrice NADAM
le 26 mars 2021
Type : Virtuel
Date de création :  mars 2021
Scénario annoncé
Amorce audiovisuelle
Organigramme
Scénario convergent
Imbrication
Étapes
Énigmes variées
Fouille
Puzzle 
Cadenas
Décor
Ambiance sonore 
Effets spéciaux
Consignes réduites
Coups de pouce anticipés
Débriefing anticipé