Running Against Time

Auteure du jeu : Audrey Fauque

You were called in late at work. An urgent email has popped up on your computer. Check it out.

Le joueur reçoit un mail de la police de Dublin : elle réclame de l’aide pour résoudre une série de crimes signés du tristement célèbre serial killer Zodiac. Une fois quelques affaires indispensables en poche (clés, billets d’avion...), atterrissage au commissariat de Dublin où des indices ont déjà été récoltés : lettre chiffrée de Zodiac, photographies de la dernière scène de crime, carte de la ville localisant les premiers meurtres... L’alerte est maximale : une bombe a été placée quelque part en ville par le tueur, il ne reste que 45 minutes pour la localiser et la désamorcer !

PNG - 4.5 Mo

Une fois sur la scène de crime, une fouille minutieuse des quatre pièces permet de retrouver la tablette servant à désamorcer la bombe, ainsi que les indices laissés volontairement par Zodiac. Il aime jouer avec les nerfs des enquêteurs ! La tablette demande une adresse et une date pour désactiver l’engin explosif.

Au fil des découvertes, les éléments sont collectés dans le carnet d’enquête : symboles associés aux lettres de l’alphabet, message évoquant un son, grille de mots-croisés, QR-code incomplet, photographies annotées, feuille noire perforée dans un livre de Conan Doyle, journal, divers livres et un carnet de notes...

PNG - 2.1 Mo

Le déchiffrement de la lettre du serial killer grâce au code Pigpen permet de faire le lien avec les photos, dont l’une porte la date attendue par la tablette. La grille de mots-croisés résolue fournit le mot knife, qui contient le son recherché. Il s’agit alors, sur le QR-code incomplet, de noircir les mots comportant le même son, et colorer en blanc les autres mots. Le scan du QR-code fournit un nouvel indice : un des livres de Conan Doyle trouvés dans l’appartement. De quoi focaliser l’attention sur l’indice qu’il contient... s’il n’a pas déjà été découvert ! La feuille perforée apposée sur le journal révèle une série de nombres : c’est la géolocalisation de la cachette de la bombe. Un passage au commissariat permet de retrouver l’adresse correspondante. Plus qu’à l’entrer dans la tablette en compagnie de la date, et la bombe est désamorcée !

Audrey Fauque, professeure d’Anglais en collège, a créé ici un escape game virtuel inventif et palpitant, grâce à sa bande-son, son temps matérialisé par un chronomètre (Chronos) et des décors adaptés issus du site Freepik. On en oublierait presque la technicité des outils utilisés tellement ils sont bien intégrés au Genially : mots-croisés issus du site Crossword Labs et associés à un champ Couise pour la validation, Picput pour colorier le QR-code (créé avec le site mal-den-code.de), Click’n’Collect et Sacéfé pour récolter les indices et les retrouver dans le carnet de l’enquêteur, lui-même associé à un Bloc-Notes pour que le joueur puisse écrire ses pistes et hypothèses...

PNG - 1 Mo

Le scénario est prenant et cohérent, avec un final alternatif : une bombe désamorcée, ou qui explose et bloque réellement le jeu ! On apprécie la variété des énigmes et des supports, avec mention spéciale pour le cardan (feuille perforée). Il est juste un peu dommage que le QR-code, une fois colorié, fournisse un indice qui ne mène à rien de plus si le joueur a déjà bien fouillé. Quelques leurres sont disséminés parmi les objets de l’appartement, mais la collecte est associée à des aides pour distinguer les éléments importants.

Plusieurs lieux sont à fouiller, le temps est limité et les indices à relier sont assez nombreux : on conseillera de faire jouer les élèves en équipe comme l’a fait Audrey, afin qu’ils puissent se répartir les recherches et discuter de leurs hypothèses. Le dénouement du jeu, s’il ne permet pas d’arrêter l’insaisissable serial killer, fournit une bonne dose d’émotions fortes tout en sauvant une partie de la population de la ville de Dublin : de quoi pousser un gros ouf de soulagement !

Audrey n’en est pas à son coup d’essai : son précédent escape game, The Missing Sorting Hat, offrait déjà une belle immersion dans un univers bien différent. On observe avec Running Against Time une évolution dans la structure du scénario, ici convergent et présentant des imbrications. Un format « escape game » qui a pu surprendre quelques uns de ses élèves lors de cette tâche finale de séquence... Mais qui s’en sont tout de même pour la plupart bien sortis, et qui ont tous bien sûr adoré !

Article écrit par  Mélanie FENAERT
le 20 décembre 2020
Type : Virtuel
Scénario annoncé
Amorce audiovisuelle 
Final marqué
Organigramme
Scénario convergent
Imbrication
Étapes
Énigmes variées
Fouille
Puzzle 
Cadenas
Outils numériques
Décor
Ambiance sonore
Consignes réduites
Coups de pouce anticipés