Chemical Escape, le retour

...et cette fois avec de la physique !

Rentrée 2019 à l’Université de technologie de Troyes (UTT). Le bac en poche depuis deux mois, des étudiants se pressent et s’inscrivent pour un évènement auquel ils ne s’attendaient pas : on leur propose un escape game !

Paula Caterino, Morgan Piezel, et Yann Verchier ont récidivé. Après avoir créé et fait jouer leur escape game de révision de fin d’UE en première année de chimie des solutions, Chemical Escape, à des dizaines d’étudiants l’an dernier, la fine équipe est de retour avec une adaptation destinée à accueillir les étudiants de première année.

Les trois créateurs ont repris la trame et l’organisation de Chemical Escape : la disparition mystérieuse du professeur Bismuth, les salles de laboratoire à explorer, les manipulations, le game mastering par caméras interposées. La mission est toujours articulée autour d’un double scénario : retrouver et analyser « l’élixir de Science infuse » qui permet de réussir ses examens sans travailler, et élucider la disparition du Professeur Bismuth.

JPEG - 2.9 Mo

Forts de leur expérience précédente, Paula, Morgan et Yann ont souhaité réduire la durée de l’escape game à une heure maximum, en ne proposant que deux salles et en réduisant le nombre d’énigmes. Davantage de coups de pouce ont été prévus. L’accent a été mis sur le fun, notamment dans la première salle, plongée dans le noir ; une manipulation de diffraction y fait aussi son apparition. Dans la seconde salle, la projection d’un chronomètre géant et des effets sonores mettent la pression aux joueurs.

Cette version de Chemical Escape se place dans le cadre de la liaison Lycée-Université. L’objectif : réactiver les bases scientifiques en Physique-Chimie et motiver les nouveaux arrivants. Les énigmes portent ainsi sur des connaissances de Terminale scientifique : le jeu est donc envisageable aussi en fin de scolarité au lycée, ou lors événements comme la Fête de la Science ou les portes ouvertes d’un lycée ou d’une Université [1]. Nouveauté cette année, trois énigmes dans le domaine de la physique ont été créées, sur les neuf que compte le jeu. L’équipe doit entre autres affronter un pendule et réaliser une expérience de diffraction. En chimie, les auteurs ont conservé un titrage, des repérages d’éléments de la classification périodique, une équation-bilan à équilibrer, l’identification d’indicateurs colorés, la mesure de masse volumique…

« Pour nous c’est aussi l’occasion de mener des observations sur les processus mis en œuvre pour travailler ensemble, et de mesurer ce qu’il reste du bac. » nous indique Paula. Les enseignants ont en effet mis en place plusieurs modes d’évaluation pendant et après le jeu : la séance est filmée dans son intégralité et surveillée en live par les game masters, qui prennent en note les réactions et interactions. À la sortie, les enseignants questionnent les joueurs et leur fournissent un lien vers un sondage, qui sera dépouillé par la suite. L’équipe bénéficie de l’aide d’une chercheuse spécialisée dans la gamification pour analyser ces données.

Les équipes constituées de cinq joueurs ont été composées à l’aveugle. Et les étudiants justement, qu’en disent-ils ? Ils ont adoré bien sûr ! « On a révisé en jouant, c’est génial ! », « J’ai su faire ça ! Cool ! ». Un beau moyen d’intégrer les nouveaux étudiants, qui les a aussi rassurés sur leurs compétences.

JPEG - 2.5 Mo

[1En prévenant bien les joueurs du niveau demandé, si le public est familial !

Article écrit par  Mélanie FENAERT
le 21 septembre 2019
Type : Réel
Date de création :  septembre 2019
Scénario annoncé
Amorce audiovisuelle
Final marqué
Organigramme 
Scénario convergent
Imbrication
Étapes
Énigmes variées
Fouille
Outils numériques
Décor
Effets spéciaux
Consignes réduites
Coups de pouce anticipés
Check-list proposée