Le trésor d’Ammout

Auteur du jeu : David Giacoma

Alphonse Buchemberg, un célèbre égyptologue, a été envoyé en Egypte pour découvrir le trésor d’Ammout dont parle un ancien papyrus conservé au Musée d’Archéologie de Besançon. Avec son équipe, il a trouvé un coffre scellé sur le site archéologique d’Abou Simbel. Celui-ci renferme probablement le trésor mais il ne trouve pas la solution pour l’ouvrir. Alors qu’il reste en Egypte à la recherche d’indices, il a fait rapatrier le coffre en France et confie la mission aux élèves.

C’est donc une chasse au trésor à travers le CDI que propose David Giacoma aux élèves de Sixième. Une façon ludique de découvrir en 40 minutes [1] le centre de documentation. Les douze élèves sont répartis en deux équipes qui vont suivre deux parcours parallèles, différents mais construits de la même façon. Le principe reste simple : résoudre une énigme afin de connaître l’ouvrage ou l’objet à dénicher permettant d’obtenir un nouvel indice. Les méthodes pour identifier les livres à rechercher sont variées. Les élèves devront utiliser une cote, le nom d’un rayonnage, un emplacement dans le rayon documentaire, un type d’outil (dictionnaire), l’image d’une couverture, une notice de la base documentaire (PMB).

JPEG - 59.4 ko

Les énigmes sont également simples mais variées (miroir, QR-code, puzzle, labyrinthe) et sont associées à des étapes de fouille en lien avec le thème du jeu. Les élèves devront en effet rechercher des indices parmi les éléments du décor. Dès la première énigme, ils auront à découvrir au pinceau une statuette enfouie depuis des millénaires dans le sable égyptien. De vrais archéologues ! Il leur sera nécessaire également de traduire des hiéroglyphes, étudier une momie, faire des recherches dans un vieux grimoire et même contacter par téléphone le professeur Buchemberg.

JPEG - 64.5 ko

David a créé tout un univers autour de ce trésor d’Ammout avec un décor très réussi, jusqu’au faux combiné de téléphone branché à sa tablette.
Il nous propose également un kit d’accompagnement complet avec les objectifs de sa séance et les compétences mises en œuvre par les élèves. Bien que l’effectif soit élevé pour une chasse au trésor, il insiste sur l’aspect collaboratif du jeu en incitant les enfants à se répartir les tâches et les activités. Il a créé surtout un dénouement qui imposera la réunification des deux équipes qui se croyaient jusqu’alors en compétition [2]. L’enseignant n’oublie pas non plus l’importance du débriefing auquel il ne peut consacrer qu’une plage de dix minutes en fin de partie, mais qui sera complétée ultérieurement par une phase de découverte plus approfondie. Nous apprécions cette jolie chasse au trésor qui emprunte plusieurs ressorts de l’escape game. David a développé deux versions légèrement différentes pour les adapter à ses deux établissements (Groupe Scolaire Saint Joseph à Maîche et Groupe Scolaire Jeanne d’Arc à Morteau), il nous proposera très bientôt une version pour adultes.

[1Aucune explication n’est donnée aux joueurs quant à l’origine de cette limite, ce qui aurait pu renforcer leur immersion et leur motivation.

[2Les couleurs Rouge et Jaune rappelant celles des foulards de Kho-Lanta renforcent probablement cette idée de concurrence.

Article écrit par  Patrice NADAM
le 7 octobre 2019
Type : Réel
Date de création :  septembre 2019
Scénario annoncé
Amorce audiovisuelle
Final marqué
Organigramme 
Scénario convergent 
Imbrication 
Étapes 
Énigmes variées
Fouille
Puzzle
Cadenas
Outils numériques
Décor
Ambiance sonore 
Effets spéciaux 
Consignes réduites
Coups de pouce anticipés 
Débriefing anticipé
Check-list proposée 

PS : David Giacoma a utilisé un combiné écouteur-micro (Vendu actuellement pour moins de 5 euros) afin de simuler l’appel à l’égyptologue. L’enseignant déclenche la lecture de l’enregistrement depuis sa tablette branchée au combiné et cachée sous son bureau.
Ce petit gadget a fait son effet. David a d’ailleurs souri en voyant certains élèves répondre au message enregistré ou tout simplement raccrocher pensant avoir fait un faux numéro.