Handmaid EG

Auteure du jeu : Béatrice Bergé-Turpin
Un jeu pour comprendre la démarche qualité

Comme dans la série The handmaid’s tale, l’Occitanie entre dans un régime totalitaire, les femmes n’ont plus le droit de travailler. Les participants se retrouvent prisonniers dans une salle de classe, ils devront résoudre les énigmes et transcrire leurs connaissances dans un sketchnote.

Les élèves sont répartis en cinq équipes de cinq, qui se voient remettre une boîte contenant :

  • des badges à personnaliser selon les personnages de la série donnant un rôle à chaque joueur ;
    JPEG - 123.5 ko
  • un faux billet d’avion codé ;
  • des morceaux de puzzle qui leurs serviront un peu plus tard ;
  • un QR-code qui envoie vers un cadenas Lockee.fr débloqué grâce au code du billet d’avion et qui donne alors accès au Genially contenant les missions.

Les joueurs vont devoir relever des missions qui sont plus ou moins indépendantes et permettent d’aborder les grandes lignes de la démarche de qualité.

En premier lieu, les équipes sont amenées vers des énigmes sur LearningApps afin de reconstituer les étapes de la démarche de qualité. L’auteure a pris soin de s’appuyer sur les décors et thèmes de la série pour illustrer les missions.

JPEG - 85.6 ko

Puis les équipes doivent collaborer pour assembler leur puzzle au dos duquel est représenté un diagramme de Gantt dont les élèves vont avoir besoin pour résoudre la mission suivante. Ils apprennent ainsi à utiliser et construire un outil de planification.

La mission du Genially les envoie vers un faux site pour découvrir le diagramme d‘Ishikawa [1] qui est un outil-qualité utilisé pour identifier les causes d’un problème.
L’énigme suivante amène les élèves à chercher dans la salle de classe un « journal » qui contient indications et tutoriel permettant aux élèves de réaliser un autre outil : le diagramme de Pareto. [2]

Une autre mission permet aux équipes d’exploiter un autre outil de gestion de la qualité : la Roue de Deming [3].

Les aventures dans les décors de la série les amènent à étudier le client mystère en établissant un questionnaire de satisfaction.

Certaines énigmes s’enchaînent amenant les élèves sur un vrai jeu de piste, d’autres sont indépendantes ce qui permet aux élèves de se répartir les tâches et de ne pas être bloqués. Elles permettent d’aborder les étapes de la démarche qualité en utilisant en autonomie les tutoriels de méthode et en faisant construire en équipe les différents outils indispensables.

L’escape game se finit par la mise en lien de tous les éléments collectés sous la forme d’un sketchnote.

Le point fort de l’escape game de Béatrice est d’immerger les élèves dans l’ambiance de la série : les élèves s’identifient aux personnages et endossent ainsi des rôles différents dans le jeu.

JPEG - 69.5 ko

Ils vont s’appuyer sur le thème de la série pour mettre en pratique les notions à découvrir. La personnalisation des badges, les décors sont autant de motivations qui vont mener les équipes à découvrir en autonomie le cours.

[1Rappelant le squelette d’un poisson, cet outil visuel a pour finalité de lister les causes qui ont une influence sur un effet (une situation), de les classer, de les hiérarchiser. Très utilisé par les qualiticiens, le diagramme d’Ishikawa est en fait applicable à l’ensemble des métiers de l’entreprise. Source : https://www.manager-go.com/gestion-de-projet/dossiers-methodes/ishikawa-5m

[2Le diagramme de Pareto sert à décomposer un problème relativement vaste en sous-problèmes afin de déterminer lesquels sont prioritaires. On peut analyser la répartition des défauts détectés par exemple sur l’insatisfaction des clients à l’accueil. Cet outil permet de faire parler de façon visuelle des résultats chiffrés. Facile et rapide à mettre en œuvre, il met en évidence au premier coup d’œil des priorités à se donner (selon la loi des 80/20 : 80 % du problème étudié est engendré par seulement 20 % des causes qui en sont à l’origine). Source : https://www.e-marketing.fr

[3La roue de Deming est un outil de la démarche qualité pour améliorer continuellement le fonctionnement d’une entreprise. « Préparer ; Appliquer ; Contrôler et Agir » (Plan, Do, Check and Act, en anglais), tels sont les quatre piliers fondamentaux de la méthode DPCA ou PDCA. Concrètement, il s’agit d’une démarche séquentielle divisée en quatre étapes ayant pour objectif d’améliorer continuellement la conduite d’un projet et le fonctionnement de votre entreprise. Source : https://www.supplychaininfo.eu/la-roue-de-deming/

Article écrit par  Magali TACCHI
le 20 août 2019
Type : Réel
Date de création :  août 2019
Scénario annoncé
Amorce audiovisuelle 
Organigramme
Scénario convergent
Énigmes variées
Fouille
Puzzle
Outils numériques
Décor 
Ambiance sonore 
Effets spéciaux 
Coups de pouce anticipés 
Débriefing anticipé 
Check-list proposée