Will you become a pediatrician ?

Auteur du jeu : Audrey Boisson
Contributeur : Eric Laloé

Vous êtes une équipe d’internes en pédiatrie et votre responsable de fin d’études veut tester vos capacités en biologie, en chimie et en anglais.
Vous allez être enfermés dans le labo de pédiatrie avec pour mission de retrouver le diagnostic précis qui avait été émis pour un enfant admis le mois dernier, et proposer le traitement adéquat.
Vous avez 100 minutes et pas une de plus, après il sera trop tard pour votre carrière de médecin !

Juste avant d’entrer dans la salle, les équipes sont mises en condition : port de la blouse obligatoire avec badge nominatif et remise du carnet de santé de l’enfant.

L’enfermement inhérent au scénario est un élément emprunté aux escape games grandeur nature, mais on se situe plutôt dans un jeu de simulation et d’enquête médicale, une “épreuve du feu” pour tester les capacités des élèves. La mise en situation est très réaliste, l’atmosphère est soignée avec du matériel, des affiches et une ambiance sonore d’hôpital. Les informations à disposition des élèves les amènent à fouiller, consulter des documents et réfléchir à la validité des deux pistes immédiates fournies par les antécédents familiaux et l’analyse des premières données.

Dans la première partie de cet escape game, les énigmes sont variées et imbriquées : lettre en anglais, observation microscopique, expérience de biochimie, charade, logiciel... Elles placent les équipes dans une situation de démarche scientifique sur le mode collaboratif et leur permettent de valider ou de rejeter les hypothèses de départ.

Très rapidement, une des pistes est écartée. Les énigmes suivantes dépendent alors les unes des autres, avec un point de passage obligatoire par une validation auprès du maître du jeu, qui remet une seconde clé USB pour poursuivre l’enquête. Même si elles réexploitent du matériel et des résultats déjà disponibles, l’enchaînement des énigmes génère une mécanique de jeu plus linéaire qui permet cependant de baliser un peu plus le parcours des élèves. On est moins dans la logique de l’intelligence collective, mais il s’agit d’une volonté de l’auteure… une manière d’assurer la cohérence de la démarche des élèves, mais peut-être aussi de se rassurer.

A l’appui des découvertes des élèves, une trace écrite est demandée sous forme de compte-rendu médical à construire au fur et à mesure : cette modalité est un bon support pour les apprentissages et en concordance avec le scénario. Le risque est de potentiellement casser la dynamique du jeu, à moins que les élèves ne se répartissent la tâche ou désignent un rapporteur.

Audrey propose ici un scénario, très riche, qui se veut adaptable. Par exemple, cette clé USB contenant uniquement le modèle moléculaire du cas étudié pourra être enrichie en données et découverte par les élèves plus rapidement, afin de constituer une énigme supplémentaire en parallèle de l’enchaînement de la seconde partie. On pourra également réduire le nombre de codes à trouver et de cadenas à ouvrir…

Article co-écrit par : Patrice NADAM , Mélanie FENAERT
le 28 décembre 2017
Type : Réel
Public visé : Élèves
Niveaux envisagés : Lycée
Nombre de participants : 8
Durée : 100 min.
Nombre d'énigmes : 11
Phase d'apprentissage : Découverte
Date de création :  janvier 2018

Cet escape game est à destination des élèves de TS spécialité SVT, comme introduction au thème glycémie et diabètes, avec une révision des différents thèmes de génétique, de quelques notions de chimie et d’anglais. Un exploitation est envisageable en DNL (Disciplines non lingusitiques). Il est possible de transposer le scénario dans un hôpital Franco-américain et de fournir alors une partie des documents en anglais.