La naissance d’une idée

Auteur du jeu : Julie Capel

Novembre 1926. Alfred Wegener doit participer à un symposium à New York où il va défendre sa théorie concernant la « dérive des continents » ... Si quelques scientifiques soutiennent sa théorie, une opposition se développe, avec une virulence surprenante. Alors que Wegener se rendait à New York, son dossier contenant les arguments en faveur de sa théorie a été dérobé…


Aux élèves de jouer ! Engagés par Wegener, ils ont une heure pour fouiller le bureau de son principal opposant, Harold Jeffreys, et remettre la main sur les arguments en faveur de la dérive des continents, mais aussi dénicher les contre-arguments que Jeffreys a l’intention d’avancer au cours du symposium.

Cet escape game développé par Julie Capel pour ses élèves de Première S leur fait vivre un célèbre évènement scientifique dans son contexte historique. Par petits groupes de 3 ou 4, les élèves sont amenés à suivre la piste d’enveloppes contenant les différents arguments dispersées dans la pièce, à les comprendre et à définir de quel parti ils relèvent. Au fil de leur quête, ils accumulent les connaissances, qui leur serviront pour répondre à un QCM final, qui leur donnera le code d’un cadenas ouvrant une malette contenant un mot de félicitations et la conclusion historique du symposium : le rejet de la théorie de Wegener par la majorité des scientifiques…

Le contenu scientifique est classique pour le niveau Première S, mais paginé comme au début du XXe siècle, ce qui renforce la contextualisation historique. Le côté ludique à la façon d’un escape game de cette activité n’est pas directement lié à ces arguments scientifiques : chaque enveloppe contient aussi un indice permettant de localiser la suivante. Ces petites énigmes sont variées et amusantes (suite de chiffres, phrase écrite à l’encre invisible à révéler à la lampe UV, utilisation d’une boussole, devinette, message en braille…).

Nous sommes ici plus dans le cadre d’un jeu de piste, chaque équipe suivant la trace de ses enveloppes numérotées et repérées par un code couleur. On peut regretter cette linéarité des énigmes, qui contraint les déplacements des élèves, même si on comprend que cela facilite la gestion matérielle et les déplacements des quatre équipes en parallèle.

Cette organisation limite un peu la coopération au sein de l’équipe, puisque les arguments et énigmes sont traités successivement, même si l’auteure précise que les élèves peuvent se répartir entre ceux qui cherchent les enveloppes et ceux qui analysent les documents ; ou bien rechercher toutes les enveloppes d’abord, puis reconstituer les arguments après ; ou encore le faire en même temps. L’activité s’est avérée un vrai succès auprès des élèves, avec des réactions très positives durant et après le jeu.

La conceptrice n’a pas oublié ses objectifs pédagogiques, avec le QCM final qui permet d’ouvrir le cadenas et qui constitue aussi la trace écrite de l’activité, ainsi que dans la dernière demi-heure le debriefing oral associé à une prise de notes lui permettant de s’assurer que tous aient bien compris les différents arguments.

Bravo à Julie Capel pour cette belle activité de type escape game mêlant habilement arguments scientifiques, contexte historique et scénarisation ludique, et qui permet d’introduire la géologie en Première S sur des chapeaux de roue !

Article écrit par  Mélanie FENAERT
le 16 décembre 2017
Public visé : Élèves
Niveaux envisagés : Lycée
Nombre de participants : 20
Durée : 60 min.
Nombre d'énigmes : 8
Date de création :  novembre 2017