Polymorphos

Auteur du jeu : Enseignants et élèves de l’académie de Nice
Les héritiers de Charles Nègre

Coincés à Grasse dans l’atelier-laboratoire de Charles Nègre, vous êtes chargés par le peintre lui-même d’élucider le mystère de son décès. A-t-il été empoisonné par l’un de ses concurrents ? Sa mort est-elle naturelle ? Son atelier a-t-il été contaminé ? Si c’est le cas, vous n’avez alors qu’une quarantaine de minutes pour trouver la clé et vous échapper.

PNG - 700.3 ko

Quarante minutes pour découvrir la vérité. Quarante minutes pour mieux connaître Charles Nègre, peintre polymorphe adepte de la photographie et utilisateur averti de la technique de l’héliographie. La fouille peut commencer. Six îlots ont été aménagés : l’atelier de peinture, le secrétaire, le vestiaire, la vitrine, le laboratoire de chimie et le laboratoire photographique.

PNG - 827.8 ko

Deux séries d’énigmes en parallèle permettent d’obtenir d’un côté les noms, de l’autre les formules des composants utilisés par Charles Nègre dans son procédé d’héliogravure. L’association noms/formules pourra se faire grâce au tableau périodique affiché dans le laboratoire. Les joueurs devront résoudre deux autres énigmes pour savoir comment utiliser les molécules, et obtenir la combinaison du cadenas qui leur permettra de se libérer et de connaître la vérité.

Les formules chimiques sont obtenues grâce à une série d’énigmes qui débute par l’ouverture d’une boîte casse-tête. Les noms des composants sont enfermés dans un cryptex à six lettres. Ces dernières sont fournies par six énigmes dont la moitié nécessite l’utilisation de la tablette qu’il faudra d’ailleurs commencer par débloquer.

PNG - 833.2 ko

Au total, douze énigmes constituent ce jeu d’évasion coordonné par Mélanie Fillion-Robin. Les parcours sont enchevêtrés et les énigmes très variées : cardan, puzzle, réalité augmentée, lampe UV, casse-tête, observation... On regrette l’absence d’explication sur l’auteur des énigmes, mais les joueurs entreront assurément dans le jeu malgré cela. En effet, les objets et les éléments du décor, illustrant la vie de Charles Nègre et ses multiples activités, permettent de plonger les participants dans l’aventure. L’immersion est parfaite. En plus, il y a un cryptex ! La mécanique du jeu est réussie et le dossier qui l’accompagne est d’une grande richesse.

JPEG - 110.3 ko

On y découvre que Polymorphos - Les héritiers de Charles Nègre n’est « que » l’ultime étape d’un projet pluridisciplinaire plus important au cœur duquel six classes de l’académie de Nice [1] ont créé six mini jeux d’évasion sur la vie du peintre. Les multiples activités de l’artiste et le contexte historique permettent de varier les approches. La transformation de la Riviera, le développement de la photographie, le réalisme photographique, l’art du portrait, la scène de genre, la peinture d’Histoire sont autant de thèmes qui ont été abordés dans les scénarios créés par les élèves. Ces derniers ont pu auparavant visiter la ville de Grasse de façon ludique et découvrir le peintre à travers les collections du musée d’Art et d’Histoire de Provence (MAHP). Ils ont été sensibilisés à la mécanique des jeux d’évasion par l’intermédiaire d’un escape game créé par les médiateurs du musée international de la parfumerie de Grasse. L’objectif était de mener les élèves à « ludifier des scénarios pédagogiques pour en faire des passeurs de culture ».

Polymorphos est un projet ambitieux et réussi que nous avons pu suivre via Twitter et dont nous avons pu tester le jeu d’évasion : une très belle immersion. Le document partagé relate la première version de l’escape game. Une cinquième version est déjà en cours afin de faciliter l’intégration du jeu dans les établissements. Bravo à Mélanie pour ce travail, ainsi qu’à l’équipe enseignante des TraAM Histoire des Arts et les élèves ayant participé à l’aventure.

[1Le projet Polymorphos a été mis en place dans le cadre des TraAM (Travaux académiques mutualisés) d’Histoire des arts et a concerné cinq collèges et un lycée, soit seize enseignants toutes disciplines confondues.
Validation pédagogique par J. Rouch et ML. Gache, IA IPR en charge de l’histoire des arts.

Article écrit par  Patrice NADAM
le 15 octobre 2019
Type : Réel
Date de création :  juillet 2019
Scénario annoncé
Amorce audiovisuelle 
Final marqué
Organigramme
Scénario convergent
Imbrication
Étapes 
Énigmes variées
Fouille
Puzzle
Cadenas
Outils numériques
Décor
Ambiance sonore 
Effets spéciaux
Consignes réduites
Coups de pouce anticipés
Débriefing anticipé

Contribution au projet

Projet, dans le cadre des TraAM histoire de l’académie de Nice 2018-2019, coordonné par Mélanie Fillion-Robin sous la direction de Mme Josyane Rouch, IA-IPR d’arts plastiques en charge du suivi de l’histoire des arts.

Collège Carnot de Grasse :
Anne-Gaelle Ghibaudo, professeure documentaliste,
Agnès Le Meur professeure d’histoire géographie,
Julie Florimond professeure de Lettres.

Collège Les Jasmins de Grasse :
Sylvie Sordi, professeure d’histoire géographie,
Marie Samozino, professeure de mathématiques.

Collège Saint Hilaire de Grasse :
Nastassjia Laborie,
Loïc Mariey, professeurs de physiques-chimie,
Melanie Fillion-Robin, professeure d‘arts plastiques.

Collège Les Mimosas à Mandelieu-la-Napoule :
Jennifer Poinson, professeure d’arts plastiques,
Delphine Camut, professeure de Lettres,
Audrey Allesfresde, professeure documentaliste.

Collège Paul Arène de Peymeinade :
Virginie Maraval professeure d’arts plastiques,
Nawal Ossola, professeure de Lettres.

Lycée Alexis de Tocqueville à Grasse :
Mathieu André, professeur de SVT,
Ludivine Kandoyan, professeure documentaliste,
Pamela Garrus, professeure de physique-chimie.