Le Scaposcope

Article écrit par : Patrice Nadam
Première mise en ligne le 8 juillet 2019
Évaluer les escape games pédagogiques
PNG - 5.3 ko

Dans notre S’capade pédagogique avec les jeux d’évasion, nous proposions une grille d’évaluation des escape games reprenant en grande partie nos vingt conseils pour réussir un jeu d’évasion pédagogique. Cependant, à l’usage et pour des raisons parfois pratiques, certains critères d’évaluation sont moins essentiels qu’il n’y parait, et cette liste de cases à cocher ne permet pas de les distinguer. C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui un nouvel outil d’analyse, le Scaposcope, permettant de moduler l’importance des questions.

Par exemple, si l’imbrication des énigmes est source de complexification du jeu et de coopération entre joueurs, elle peut être remplacée par la répartition des objets dans la salle. Ce n’est plus une imbrication des énigmes qu’on privilégie, mais celle d’éléments physiquement séparés.

Inversement, la présence des cadenas dans un escape game nous paraît essentielle à la fois pour l’immersion des joueurs et pour son côté jubilatoire à l’ouverture.

D’autres critères comme les effets spéciaux (lampe UV, réalité augmentée...) sont importants, notamment pour l’immersion, mais nous sommes conscients qu’il n’est pas toujours facile de les intégrer dans un jeu, sans compter le coût supplémentaire que cela engendre. C’est pour cette raison qu’ils ne sont pas indispensables dans notre Scaposcope.

JPEG - 90.8 ko

Le Scaposcope tient compte de ces modulations et permet d’évaluer un escape game pédagogique en répondant par OUI ou par NON à quarante-deux questions. Un jeu de cartes qui accompagnera de façon ludique une réflexion qui pourra être collective.

Le principe reste simple, les questions sont classées par séries de recommandations (scénario, conception, énigmes, fun, espace, maître du jeu et débriefing). En fonction des réponses et de l’importance des questions, les séries sont considérées comme validées ou non.

NB : le plateau de jeu est facultatif et n’existe actuellement que sous la forme d’un prototype.

Les quarante-deux questions sont réparties en sept séries de six cartes afin de pouvoir jouer également au jeu des sept familles. D’autres détournements de jeux sont envisagés et sortiront bientôt des laboratoires S’CAPE.

Une version numérique

Une version numérique du Scaposcope est également proposée. Spécialement développée pour une utilisation sur téléphone, elle reprend les 42 questions. On perd le charme des cartes et les possibilités de revenir sur une question, mais l’outil fournit rapidement le résultat de l’analyse.

PNG - 428 octets