Les encapsulés ! Coté joueurs

Auteurs du jeu : Collectif , Academie de Créteil
D’après des faits réels...

Dans le cadre de la semaine de la classe inversée 2018, la Dane de l’académie de Créteil a proposé Les encapsulés !, un atelier-découverte sous forme d’escape game afin de faire découvrir ressources et outils exploitables dans ce type de scénario pédagogique. L’originalité réside ici dans la mise en scène. Le jeu débute par la distribution de badges aux participants. Une vidéo d’introduction est ensuite lancée : une enseignante [1] explique qu’elle est coincée dans sa capsule vidéo dont le transfert vers le site de partage YuToube se termine dans 45 minutes.

Seulement 45 minutes... C’est le temps qu’il nous reste donc pour trouver le moyen de la « désencapsuler ». Pour cela, il nous faut trouver le mot de passe qui, saisi dans le champ prévu à cet effet sur la vidéo, arrêtera le téléversement et la délivrera de sa capsule !

Une fouille méticuleuse de la salle nous permet de retrouver quelques indices et tout un ensemble de pièces d’un puzzle. L’un d’entre nous, Pierre, se charge de le reconstituer… Pendant ce temps, Adèle trouve une carte de visite… « Tiens Marcel Lebrun [2] nous a laissé sa carte ! Il y a un lien vers un Padlet mais une tache m’empêche de tout lire ! ». Martine trouve une clé USB et se précipite sur l’ordinateur avec Mallory : « Il y a un lien vers la BRNE et plein de fichiers Excel. Je ne suis pas fan d’Excel… »« Laisse ! Les tableurs n’ont pas de secret pour moi… » lui répond Martine.

Sur la table centrale, il y a également des cartes Plickers et un QR-code qui n’est pas complet. Et puis aussi ces deux grilles : « Le sens des mots » et « Les mots croisés ou pas » …

Adèle prend la tablette et teste les cartes Plickers. Elle semble savoir se servir de l’application. Elle obtient un résultat… mais ça ne nous dit rien de plus. On a des prénoms et des réponses d’élèves. Nous voilà bien avancés ! Quel lien avec le QR-code ?

Le puzzle est terminé : « Hey, vous avez parlé d’un lien vers la BRNE ? J’ai une vidéo à y retrouver… pour découvrir le nom d’une ville ! » C’est bien, on communique entre nous : on avance ! Maintenant, ils sont trois sur le PC. Combien de temps ? Hein ? Déjà 15 minutes écoulées !?

Adèle met de côté Plickers… elle a repéré le logo d’une appli sur la carte de Lebrun : HP Reveal qu’elle lance sur la tablette. « Mais c’est Aurasma ! », lâche-t-elle. Le maître du jeu nous confirme que l’application a changé de nom depuis peu, mais que l’interface est la même. De la réalité augmentée, ça je connais ! J’explique à ma voisine comment faire. Mais inutile, Adèle scanne déjà la carte de visite. Ça marche ! Une image apparaît sur l’écran de la tablette : un message codé avec un indice... C’est du code César, un collègue de math. m’en a déjà parlé. Il faut décaler l’alphabet d’autant de lettres que dans l’indice. Je commence à compter sur mes doigts quand le maître du jeu me donne un coup de pouce : une roue de décodage. Je suis donc sur la bonne voie ! On y va avec Adèle. Mais ça ne veut rien dire ou alors on interprète mal de code … Oui c’est ça ! Un « P »... un « A »... C’est bon on a le mot. Il nous reste 20 minutes. Un peu facile leur jeu. Allez, on va taper le mot de passe. J’y vais ! Moi qui l’ai trouvé, non ?

Aïe ! Un son désagréable ! Zut, ce n’est pas le bon mot… C’était trop facile aussi !

Pendant ce temps, de leur côté, les autres ont trouvé le nom de la ville. On note sur l’ardoise, ça peut servir. De même pour le mot trouvé avec la carte de visite. Adèle leur explique comment on l’a trouvé et l’un d’eux nous demande si on a testé l’adresse incomplète avec le mot trouvé… Ben oui banane … on oublie vite ce qu’on a découvert ! Un regard frais est toujours utile ! Qui y va ? J’y vais avec Martine. On accède au Padlet… ou presque : un mot de passe en interdit l’accès, encore un ! Je teste le nom de la ville : non ce n’est pas ça. Mallory vient nous demander nos badges et repart à la table centrale où l’attendent Adèle et Pierre.

Bon…. Combien de temps ? Je regarde la vidéo pour vérifier le décompte. Déjà 35 minutes qu’on cherche ! Et la prof dans sa capsule qui tourne en rond. Au fait, c’est une prof de quoi ? Pourquoi a-t-elle une carte de l’Europe en fond d’écran ? Mais, c’est la même que celle accrochée au mur… Punaise, il y a des mots sous le nom de certaines villes ! On se regarde avec Martine. On a compris la même chose : un nom de ville, un mot. On a un mot, on le teste dans le Padlet. Non, ce n’est pas cela non plus.

Nous retournons à la table centrale. Nos trois coéquipiers ont réussi à compléter le QR-code et finissent de regarder une vidéo sur la tablette. Ils nous tendent l’ardoise avec une série de chiffres inscrite dessus. Ce serait le code du Padlet ? Faudra qu’on m’explique.

On tente le coup ! Je demande à Pierre de me dicter les chiffres… C’est bon ! Ouh là, le Padlet est riche. Là, un rébus ! Facile. On décode un nouveau mot ; On retourne annoncer notre découverte aux autres. On croise Adèle et Martine qui se replacent devant les fichiers Excel. Je les avais oubliés ceux-là.

Mallory réfléchit les deux grilles en main. Elle a complété celle nommée « Mots croisés ou non » avec le premier mot trouvé. Celui qu’on vient de découvrir avec le rébus colle parfaitement à la seconde ligne. Mallory nous explique comment on peut utiliser les flèches de l’autre grille et commence à déchiffrer un mot en laissant des espaces vides pour les lettres manquantes : nous n’avons que deux des trois mots.

Martine et Adèle nous demandent la liste des noms des élèves dans Plickers. « On n’a que les prénoms ! » répond Pierre. Ça semble leur convenir. Pierre leur apporte la tablette. Quelques minutes après, les trois collègues nous annoncent fièrement le troisième et dernier mot qui entre parfaitement dans la grille de mots croisés et correspond aux lettres intuitivement découvertes par Mallory.

On l’a notre mot de passe final ! Il ne reste qu’une poignée de secondes. Je me précipite sur le clavier pour donner notre réponse…. Il semble se passer quelque chose dans la vidéo. Oui ! La mise en ligne de la capsule est annulée et l’enseignante disparaît de l’écran : elle fait irruption dans la salle pour nous remercier vivement ! Effet de surprise réussi ! On applaudit tous.

Il nous reste juste le temps d’un échange avec les animateurs pour leur donner nos impressions à chaud. L’excitation retombe, mais on a envie de refaire le match. Le maître du jeu nous explique les énigmes et le rôle que chacun a joué. On voit ou revoit les outils utilisés. Je découvre EDpuzzle que je vais rapidement réutiliser pour ma classe inversée, et bien envie de faire un escape game avec mes élèves : le format m’a vraiment plu. En discutant, je découvre que Mallory est IPR dans ma discipline. Nous engageons une discussion sur ce que nous venons de vivre et les potentialités du jeu, discussion qui se prolonge dans le couloir...

[1Plusieurs vidéos différentes ont été réalisées avec des « acteurs » différents afin d’anticiper plusieurs ateliers en parallèle.

[2Grand homme de la classe inversée

Article écrit par  Patrice NADAM
le 10 février 2018
Type : Réel
Public visé : Formateurs - Enseignants
Niveaux envisagés : Formation
Nombre de participants : 5 - 10
Durée : 45 min.
Nombre d'énigmes : 8
Phase d'apprentissage : Découverte
Date de création :  janvier 2018
Difficulté Numérique Réflexion Fouille Manipulation Agilité Imbrication

Ont participé à la conception et mise en œuvre de l’escape game « Les encapsulés ! » : Carine Alves, David Billon, Anne-Sophie Caveau, Marie-Astrid Chauviré-Deweerdt, Audrey Dominique, Mélanie Le Clerc, Nicolas Lemoine, Cyril Michau, Patrice Nadam, Clément Storne, Mélanie Tarizzo, Maxime Treiber.