L’ancêtre d’Anatole

Auteurs du jeu : Laëtitia Graziato , Mélanie Serret

L’ancêtre d’Anatole est un escape game comme on aime en voir ! Tous les codes de ce type de jeu sérieux y sont : fouille, cadenas, codes, clés, énigmes en parallèle, objets mystérieux, puzzle, messages secrets, lampe UV... Le tout dans un décor simple, mais néanmoins efficace. Il y a même une part de numérique avec la lecture de QR-codes et les vidéos de lancement.
La mise en situation ne manque pas de piquant et d’humour puisque les élèves sont invités à boire une étrange boisson verdâtre qui leur permettra de voyager dans “les couloirs du temps”, comme il leur est expliqué dans l’extrait du film Les Visiteurs II. Une entrée en matière qui a pour objectif de souder le groupe par l’humour avant son entrée dans la salle.

Si cet escape game a été proposé à plusieurs classes du lycée Giraux Sannier de Boulogne-sur-Mer, il a été co-construit par Laëtitia Graziato, PLP Lettres-Histoire et Mélanie Serret, professeure documentaliste pour leurs élèves de CAP, comme l’aboutissement d’une séquence sur la Grande Guerre. En effet, construite comme une chasse au trésor immersive, elle propose aux élèves, de façon originale et ludique, une découverte du roman La marraine de guerre de Catherine Cuenca. Lancés dans une correspondance avec Anatole, ils doivent l’aider à retrouver son ancêtre. C’est un prétexte à de multiples activités qui permettent la découverte et la lecture du livre, ainsi que de travailler sur la guerre 14-18 et la vie des Poilus. Au fur et à mesure des séances, construites comme les étapes successives de l’enquête, ils s’intéressent aux divers personnages du roman de Catherine Cuenca. Ne trouvant aucune information sur l’ancêtre d’Anatole, les élèves doivent alors remonter le temps pour découvrir qui il est. C’est là que l’escape game entre en jeu.

JPEG - 61.3 ko

L’ancêtre d’Anatole est une très belle réalisation au scénario bien construit et habilement intégré dans une simulation globale de plusieurs semaines. Les auteures nous proposent, de plus sur leur page de présentation, des extraits de parties accompagnés de témoignages des participants et nous donnent des astuces pour monter un escape game à peu de frais [1]. L’ensemble de leur projet est une réussite. Nous avons été emballés. Bravo !

JPEG - 65.7 ko

[1Notamment, nous avons découvert qu’il était possible de trouver des objets-cachettes dans les magasins Leroy-Merlin.

Article écrit par  Patrice NADAM
le 8 mai 2018
Type : Réel
Public visé : Élèves
Niveaux envisagés : Lycée
Nombre de participants : 5 - 8
Durée : 40 min.
Nombre d'énigmes : 7
Phase d'apprentissage : Révisions - Découverte
Date de création :  avril 2018