A la recherche de la formule perdue

Un scientifique a mis au point une formule permettant de fournir de l’énergie gratuitement. Afin de récolter des fonds, il réalise une intervention au CDI du lycée professionnel Toussaint Louverture. Malheureusement, un exercice d’évacuation incendie vient interrompre sa présentation, l’obligeant à quitter les lieux rapidement. A son retour, son ordinateur portable ne démarre plus, victime de l’arrêt forcé des batteries. Par précaution, le savant a dissimulé le fruit de ses recherches au CDI. Très inquiet par le fait que la précieuse formule puisse tomber entre de mauvaises mains et être utilisée à des fins nucléaires, il ne parvient pas à retrouver son document. Aidez le professeur à retrouver la formule et sauvez l’humanité d’une éventuelle menace nucléaire avant la sonnerie de fin de cours !

La Semaine des mathématiques est une occasion pour les professeur(e)s-documentalistes de travailler en partenariat avec les enseignants de la dscipline. Dans cette optique, Valérie Liger et Nathalie Maillarbaux proposent aux élèves à partir de la classe de Seconde, un jeu mêlant compétences info-documentaires et raisonnement logique. Arithmophobes s’abstenir ? Justement, pour faire aimer les maths, l’équation recherche informationnelle+résolution+manipulation fonctionne bien. C’est donc dans le cadre de l’Accompagnement Personnalisé et au CDI que seront menées les différentes sessions de jeu. Les auteures souhaitent en faire profiter un maximum de classes. Un véritable défi pour les élèves, mais aussi pour les deux enseignantes.

Les joueurs sont accueillis au centre de ressources du lycée par les deux game masters, la fouille nécessitant une recherche directe dans les rayons. Les joueurs découvrent leur mission à l’aide d’une vidéo de lancement. Pour susciter l’envie de jouer et ajouter une pointe de mystère, les enseignantes ont fait appel à une comédienne professionnelle, Catherine Cretin, intervenant dans un autre projet de l’établissement et qui a donc prêté sa voix. Le chronomètre est déclenché dès la fin de la vidéo. Un fond sonore vient compléter l’ambiance et accentuer la pression du temps.

Un jeu de piste attend les élèves. Chaque classe est divisée en groupes pour réaliser le défi. Les équipes, de trois à dix joueurs, passent à tour de rôle, une organisation qui se justifie ici par la nature même du jeu.
Cinq énigmes de type jeux mathématiques et manipulatoires sont à résoudre : un casse-tête géométrique, un message à décoder, un second à décrypter via une lampe torche (principe du calque noir), un origami à construire selon un modèle et un problème.
Le cheminement est linéaire : impossible pour les équipes de passer à l’étape suivante sans avoir trouvé la solution précédente. Les game masters veillent à fournir les coups de pouce nécessaires pour éviter tout blocage et permettre une avancée relative du groupe. Elles délivrent également du matériel et un indice après vérification de l’énigme origami.

Des phases de recherche documentaire via le portail Esidoc s’intercalent à deux instants du jeu afin de dynamiser la partie, encourager les déplacements, enclencher la fouille dans les étagères et les livres, permettant ainsi la collecte d’indices menant à l’étape suivante. Les participants effectuent des recherches dans la base afin d’obtenir les cotes des documents à retrouver ensuite dans le fonds. Un indice leur fournit aussi directement l’adresse d’un document, à eux de se repérer dans le dédale de l’espace documentaire pour le retrouver.
Neuf étapes successives ponctuent ainsi le jeu et aboutissent à la découverte de la formule du scientifique. Chaque étape est validée par les enseignantes.

A la recherche de la formule perdue est un défi linéaire semi-numérique empruntant plusieurs codes de l’escape game : fouille, collecte des indices, énigmes variées, scénario, ambiance, temps limité.

Le scénario linéaire, impossible d’avancer si une énigme n’a pas été trouvée. La présence de codes permettant l’ouverture de cadenas, la participation de plusieurs équipes simultanément, une imbrication des énigmes auraient permis d’approcher l’escape game, offrant ainsi davantage de collaboration entre joueurs et de surprise. Si les étapes sont vecteur d’une progression et d’un sentiment de réussite chez les élèves, un final avec l’ouverture d’un coffre aurait ajouté du suspens, une manipulation supplémentaire et un effet jubilatoire.

Certains groupes se sont prêtés au jeu avec passion, d’autres ont eu des difficultés à coopérer. Au sein d’une même équipe, certains joueurs se sont accaparés les énigmes pendant que d’autres, en retraits, sont restés passifs. En conséquence, les auteures prévoient à l’avenir des parcours parallèles afin d’engager tous les élèves.

L’intention de Valérie et Nathalie est de faire aimer les maths, réviser des notions, faire jouer, offrir un moment ludique et éducatif et ouvrir le défi à un maximum de classes durant la Semaine des mathématiques. Cela nécessite une organisation et une préparation assidue. Les deux enseignantes se sont inspirées d’autres escape games et de ressources sur le thème pour créer leur défi. Elles ont également élaboré un organigramme et une check-list pour être opérationnelles durant la phase de jeu proprement dite et entre chaque partie.
Selon leurs propres mots, Valérie et Nathalie se sont “jetées à l’eau” et ne comptent pas s’arrêter là. Elles envisagent de passer la main aux élèves et leur faire créer leur propre escape game.
A la recherche de la formule perdue a été proposé à d’autres élèves lors des portes ouvertes du lycée, mais aussi aux enseignants de l’établissement qui souhaitent découvrir l’esprit des escape games.

Article écrit par  Anne PETIT
le 21 avril 2018
Type : Réel
Public visé : Élèves
Niveaux envisagés : Lycée
Durée : 45 min.
Nombre d'énigmes : 5
Date de création :  mars 2018